Depuis toujours, l’immobilier a représenté un placement intéressant pour la plupart du public. Il est vrai que la valeur d’un bien immobilier a tendance à augmenter au fil des années. Et si on est confronté à un problème financier, il est plus facile de le vendre afin d’obtenir rapidement des liquidités. Mais pour le moment, concentrons-nous sur les différentes étapes pour décrocher un crédit immobilier. En effet, la plupart du temps, les propriétaires doivent emprunter pour pouvoir financer leur projet immobilier.

 

Définition du projet et calcul de la capacité d’emprunt

 

La première chose à faire lorsque vous cherchez à acquérir un bien immobilier et de bien déterminer votre projet. Est-ce que vous rêvez d’acheter un appartement, une maison, une villa avec piscine, etc ? En outre, il est important de savoir si vous souhaitez investir dans le neuf ou l’ancien. À ce stade, vous devez aussi connaître la localisation du bien, la surface, le nombre de pièces disponibles, les commodités à proximité, la distance avec votre lieu de travail. Cela implique que vous devez connaître précisément le budget dont vous disposez et la somme que vous allez devoir emprunter. Il est d’ailleurs possible de faire une simulation gratuite sur Internet pour déterminer votre capacité d’emprunt.

 

Signature du compromis de vente

 

La seconde étape dans le long cheminement pour l’obtention d’un prêt immobilier est la signature d’un compromis de vente entre le vendeur et l’acheteur. Ce document représente un engagement mutuel des deux parties, ce qui permet de sécuriser la transaction immobilière avant même l’acte d’achat. Il convient de souligner que cet avant-contrat renferme une clause suspensive basée sur l’obtention d’un crédit immobilier. Ce qui signifie que vous avez généralement un délai de 1 à 2 mois pour trouver un moyen pour financer votre projet. Dans le cas où vous n’arrivez pas à décrocher un emprunt auprès d’un organisme de crédit pendant cette période, vous avez la possibilité de renier votre engagement en actionnant cette clause suspensive.

 

Recherche de l’établissement bancaire

 

Après avoir signé le compromis de vente, vous êtes maintenant dans la phase de recherche du financement de votre projet. Le premier réflexe est généralement de vous adresser à votre agence bancaire habituelle. Mais cela ne doit surtout pas vous empêcher de comparer son offre avec celle des autres banques. Il est possible à ce stade de demander l’aide d’un courtier immobilier afin d’accélérer les recherches. Dans ce cadre, le professionnel est en mesure d’orienter l’emprunteur vers les dispositifs d’aides à l’acquisition immobilière. Il s’agit notamment du prêt à l’accession sociale (PAS) ou encore du prêt à taux zéro (PTZ). En même temps, il pourra vous présenter différentes offres d’assurance emprunteur. Mais vous avez aussi la possibilité d’utiliser les comparateurs de crédit immobilier qui sont très nombreux sur la toile.

 

Montage de dossier

 

Une fois que vous avez fixé votre choix parmi les nombreuses propositions de financement, il est maintenant temps de monter votre dossier de crédit. Il s’agit de regrouper toutes les pièces indispensables pour décrocher un emprunt immobilier. Dans le cas où vous vous adressez à un courtier en crédit immobilier, c’est lui qui s’occupe de tout. En d’autres termes, il va vous offrir une aide précieuse à créer votre dossier de financement. En effet, vous devez réunir certains documents, notamment vos avis d’imposition, vos bulletins de paie, vos plus récents relevés de compte, des justificatifs de domicile, le compromis de vente, etc. Cela permettra à l’établissement de crédit de déterminer si vous êtes éligible à un prêt immobilier. Il s’agit en particulier de votre capacité d’épargne, de vos revenus, de votre stabilité professionnelle, etc.

 

Accord de principe et ouverture de compte dans l’organisme prêteur

 

Après avoir reçu votre dossier, l’établissement financier va étudier ce dernier. Il va alors vous répondre dans un délai de 10 jours à 3 semaines en moyenne. Si votre dossier est bien ficelé, la banque va alors vous offrir son accord de principe. Dans la pratique, cela signifie que vous avez décroché votre financement et vous pouvez progresser dans votre projet d’acquisition immobilière. Toutefois, il est possible que l’accord de principe soit assorti de réserves et vous devez lever ces réserves dans le délai convenu pour obtenir l’emprunt immobilier. D’autre part, l’établissement bancaire va vous demander de domicilier la totalité ou une partie de vos revenus dans un compte ouvert dans une de ses agences.

 

Offre de prêt, délai de réflexion et acceptation de l’offre

 

Afin de formaliser son accord, l’établissement prêteur va vous envoyer l’offre de prêt. Ce document va déterminer les caractéristiques du crédit et il est obligatoire. Sa rédaction et son contenu fait l’objet d’une réglementation stricte. Par la suite, vous avez un délai de 10 jours pour réfléchir à cette offre de la banque. Si vous acceptez cette offre, vous devez la signer et la renvoyer à la banque prêteuse dans le but de valider la proposition.

 

Déblocage des fonds et acte de vente

 

Vous devez ensuite demander le déblocage des fonds à votre banque. De cette façon, le montant de l’emprunt immobilier sera versé sur le compte bancaire d’un notaire. Vous pouvez ensuite signer l’acte authentique de vente devant l’officier public. Ce dernier pourra alors virer le montant de la transaction sur le compte bancaire du vendeur. Cela signifie que vous devenez officiellement le propriétaire du bien en question. Quelques jours plus tard, le notaire va vous remettre le titre de propriété.

 

Vous pouvez également aimer :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.