L’hiver dernier, votre facture de chauffage vous a peut-être semblé démesurément onéreuse. Et, il est fort probable que les frais d’énergies dépassent cette année encore de nouveaux records. Au vu des différentes situations que l’Europe subit, les prix des énergies fossiles grimpent à vue d’œil. Alors, il vous semble enfin temps de réaliser des travaux de rénovation énergétique chez vous ? Mais, parmi EDF, Engie, TotalEnergies… vous ne savez pas vers lequel de ces fournisseurs vous diriger ? Nous vous expliquons tout…

EDF, TotalEnergies, Engie… quels fournisseurs proposent des aides énergétiques ?

Vous les connaissez pour les offres gaz et électricité que ces derniers proposent. En effet, Engie, EDF ou encore le fournisseur TotalÉnergies sont des acteurs conséquents sur le marché. Toutefois, sachez que ces fournisseurs alternatifs proposent également des aides à la transition énergétique qui peuvent se révéler intéressantes, surtout à l’approche de l’hiver.

Quelles sont les aides permises par EDF ?

Récemment, le groupe EDF a mis en place sa filiale dédiée aux travaux de rénovation énergétique : IZI. Avec cette dernière et les solutions “clés en main” qu’elle propose, les vieux systèmes énergivores sont remplacés par des appareils et des services adaptés à une consommation plus saine :

  • Poses de pompes à chaleur par les ouvriers EDF
  • Poses de chaudières à gaz
  • Responsabilité de surveillance de la qualité des travaux réalisés chez les clients : isolation des combles et des murs…

Quelles aides TotalEnergies propose-t-il ?

TotalEnergies propose une aide au montant variable appelée “Prime TotalEnergies”, dont on peut se faire une idée grâce au simulateur en ligne disponible. Cependant, il convient de remplir les critères d’attribution pour profiter de cette prime, puisqu’elle n’est décernée que dans le cadre de trois types de travaux :

  • L’installation d’un équipement de chauffage moins énergivore, comme une chaudière individuelle à granulés de bois, ou une pompe à chaleur géothermique ;
  • La réalisation de travaux d’isolation thermique, tels que l’isolation des combles et des toitures ;
  • Le remplacement ou l’équipement d’appareils produisant de l’énergie renouvelable, dans le cadre, à titre d’exemple, d’installation de panneaux solaires.

Engie et la rénovation énergétique

Appelée “Prime Engie”, l’aide attribuée par Engie rentre dans le cadre du dispositif CEE (les Certificats d’Économie d’Énergie), permettant aux fournisseurs d’énergie d’aider les particuliers dans leurs travaux de transition énergétique : isolation, remplacement de chauffage, etc.

Quelles sont les aides existantes ?

Un grand nombre de fournisseurs alternatifs permettent donc à leurs clients de bénéficier d’un soutien financier dans la transition énergétique de leurs équipements. Le site fournisseur-energie.com a dressé la liste des aides qui sont les plus plébiscitées par les consommateurs.

  • La Prime Énergie MonExpert : ce sont les Certificats d’Économie d’Énergie (CEE) qui ont mis en place cette aide, destinée à aider les Français à réduire leur consommation d’énergie. Elle concerne les logements de plus de deux ans de construction, résidence secondaire ou principale. Son montant dépend de critères, tels que l’adresse de votre logement et les potentiels travaux qui y ont été effectués auparavant.
  • MaPrimeRénov’ : cette nouvelle prime lancée par l’Agence Nationale de l’Habitat (ANAH) a vu le jour en 2020. N’importe qui peut y prétendre, et le montant de l’aide qui vous sera accordée dépend des revenus. Le budget alloué ne peut cependant pas excéder les 20 000 euros sur 5 ans.
  • MaPrimeRénov’Sérénité : également permise par l’ANAH, cette prime permet de prendre en charge des travaux de rénovation énergétique à hauteur de 30 000 € maximum, tels que des travaux d’isolation, l’installation d’un système de chauffage ou de production d’eau chaude à énergie renouvelable.
  • L’éco-prêt à taux zéro : avec l’éco-PTZ (éco-prêt à taux zéro), il est possible d’obtenir un prêt sans intérêt pour une somme maximale de 50 000 €, dans le cadre de travaux de transition énergétique. Il convient de le demander auprès d’une banque conventionnée par l’État.
  • Le chèque énergie : destinée aux foyers modestes, le chèque énergie a pour but de prendre en charge les factures et dépenses liées à la consommation énergétique de votre logement. C’est une aide de 244 € maximum.

Comment bénéficier d’une aide ?

Les experts de fournisseur-energie.com rappellent que pour l’obtention de certaines aides, telles que l’éco-prêt à taux zéro, il vous sera nécessaire de vous déplacer. En effet, seules les banques conventionnées par l’État peuvent les accorder aux particuliers. En revanche, quelques autres primes nécessitent de remplir un formulaire en ligne. C’est le cas de la prime TotalEnergies 2022, pour laquelle on peut se renseigner sur cette page. Il vous sera demandé, entre autres :

  • La surface habitable de votre logement
  • Le lieu de résidence
  • Vos revenus.

Vous pouvez également aimer :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.